• Pour le concour d'angelmimi 

    Je m'appelle Tara,j'ai 13 ans.Je suis  orpheline,j'ai un très lourd passé.Je ne me souviens même pas de mon père,et je ne connais pas ma mère qui nous a quitté aprés la mort de mon père me laissant avec mon grand père.Quand j'ai eu 3ans ,on a déménagé.Puis un jour, mon grand père a voulu que nous voyagions de nouveau à Paris.Je lui avait demandé pourquoi mais il ne m'a pas répondu.Hélas,pendant le chemin ,il est tombé gravement malade et il  mourrut aprés que nous venions tous juste d'arriver .Je n'avais plus personne,j'étais seule,je pleurais à chaudes larmes .Qu'allais-je faire?Je ne savait plus ou aller.J'étais perdu dans les rues de Paris,cette grande ville qui me paraissait telle qu'un labyrinthe.Pendant que je marchait désespéremment,les dernières paroles de mon grand père me revinrent "Tara,ta mère Maria est encore vivante ,tu dois la trouver,elle est ici dans cette ville".J'ai passé la première nuit en marchant jusqu'à ce  que le sommeil me gagna.Je dormis alors sur un trottoire dans une petite ruelle.Le lendemain matin,je me réveilla déficilement.J'avais bien réfléchis et j'avais décidé de chercher ma mère.Je sortis alors la seule photo qui me restais d'elle et commencai à chercher.J'intérogaient les gens,personne ne la reconnaissaient.Je m y attendais bien,dans une aussi grande ville,c'est évident.J'entra alors  dans un petit restaurant ou travaillait un pauvre cuisinier.J'avais meur de faim.Ca fesais trois jours que je n'avais rien mangé.Grace à quelque sous que j'avais, je réussis à m'acheter un tout petit peu de nourriture.Pendant que je mangais,une femme vena vers moi et s'assis à côté de moi.Elle me fixa sans dire un mot.Je trouvais ça vraiment bizzare.Enfin,elle me demanda "

    "dis moi ma petite ,tu ne serais pas la fille de ....M.Maria par hasard?"

    je n'en revenais pas,enfin quelqu'un qui reconnaissait ma mère

    "je...oui,vous la connaissez,dites moi que vous la connaissez s'il vous plait ,je l'ai cherchait partout ,ou est-elle?je veux la voir"

    sans m'en rendre compte,les larmes commencèrent à couler tout au long de mon visage,la femme me prena dans ses bras et me serra trés fort.

    "calme toi ma petite,tous va bien maintenant "

    Je me sentais si bien,ça fesais longtemps que je n'avais pas sentis cette chaleur,cette tendresse.Je me calma petit à petit .Ainsi,elle me relacha et me dit:"viens avec moi,je vais faire quelques courses puis je t'emmenerai voir ta mère"

    "s'il vous plait je veux voir ma mère d'abord"

    "je le sais,mais elle n'est pas à la maison ,elle travaille,ta mère est devenue une femme d'affaires trés connue,elle est trés occupée"

    "une femme d'affaires,donc elle est...... riche ?"

    "oui,on peut dire ça"

    *je n'y coirs pas*

    "et comment vous la connaissez?"

    "Je suis sa bonne ,je travaille chez elle depuis qu'elle est venu ici"

    "ah,je vois"*elle a même une bonne!*

    "allez viens"

    je l'acompagna à un magasin au centre ville pour faire les courses.Il était immense,je n'étais jamais entrés dans un endroit aussi grand.Je ne pus hélas pas en profiter même pas pour admirer les meirveilleuses choses qu'ils vendaient et dont je rêvais,car j'étais plongé dans mes pensés.Je repensais à ce que m'avait dis cette damme.Alors que moi j' ai vécu dans la misère avec mon grand père pendant toutes ces annés.Ma mère elle,elle était devenue riche et elle vivait sa belle vie tranquillement sans penser à nous ou se soucier de sa fille unique.Qu'elle jenre de femme serait-elle?je n'avais plus envie de le savoir,ça me dégoutait de penser à tous cela.C'est alors que je fus tiré de mes pensés par la dame qui me proposa gentillement:"tu veux que je t'achète quelque chose?"

    "non....non je ne veux plus rien savoir ,je ne veux pas voir ma mère"

    sur ceux je recula de deux pas puis je mis en courant les larmes aux yeux,moi qui pensais enfin être heureuse ,et qui me faisais une joie de rencontrer ma mère,je ne voulais plus rien maintenant car je savais que je ne pourrai jamais être heureuse,je serais toujours malheureuse,j'en étais sure.La vieille dame essaya de me rattraper et me demanda de m'arrêter mais je ne voulais pas l'écouter.Désormais,je désirais une seule et unique chose,qu'on me laisse tranquille.Alors que je courais ,je traversai la rue et je ne vit pas la voiture qui se dérigait droit vers moi.C'est ainsi qu la voiture me heurta.Donc,je tomba inconsiente et je commenca à saigner de la tête. La vieille dame vint vers moi éffollée,elle me secoua et cria mon nom,puis elle  appella l’ambulance qui me transporta en urgence.La vieille dame appella ma mère qui nous rejoigna le plus vite possible.Quand elle arriva à l'hôpital la vieille femme lui raconta tous.Désormais j'était coma.Personne ne pouvais me voir sauf les médcins et les infermiers biensure.Ma mère qui était trés connue eut l'avantage de pouvoir me parler pendant quelques minutes.Elle entra et s'assit près de mon lit,elle pleura à  chaudes larmes puis elle me dit:"Tara je n'en reviens pas que tu es là tout prés de moi,je t'ai toujours chercher ,on m'avais dis que vous aviez déménager,mais je n'ai pas réussi à  te retrouver,alors j'ai décidé de travailler dure afin te faire vivre comme une princesse aprés t'avoir retrouvé.J'ai tout fais pour que tu te débarasse de cette pauvreté et de cette misère.Hélas je ne pus te retrouver .Malgrés que je suis devenue riche et que j'ai eu beaucoup de succés ma joie n'étais complète.Il fallait que je retrouve ma fille.Je ne t'ai jamais oublié Tara ,je t'aime ma fille chérie et je ne veux pas teperdre maintenant que je t'ai retrouvé alors s'il te plais réveille toi ma fille je sais que tu es courageuse et que tu peux le faire,s'il te plait...."sur ceux elle se remit à pleurer à chaudes larmes jusqu'à ce que le docteur entra pour lui dire qu'il fallait qu'elle sorte.Elle était sur le point de sortir en séchant ses larmes lorsque j'ouvris les yeux difficilement et prononça ce mot que j'avais toujours rêver de dire"maman".Elle se retourna étoonée,et en voyant mes yeux ouverts ,les larmes commencèrent à lui couler tut au long de son visage.Elle vena vers moi et me prena dans ses bras et me serra très fort"Ta.ra,ma fille je t'adore"elle me dit entre deux sanglots.C'étais si agréable d'être enfin dans les bras de ma mère,de resentir cette douceur"maman moi aussi je t'aime,je suis désolée je ne savais pas que tu avais fais ça pour moi et j'ai dis que tu étais la pire mère mais enfait tu es la meilleure" .Elle me serra encore plus fort et me répondit"ce n'est pas grave le plus important c'est que je t'ai retrouvé et je ne te laisserai plus jamais seule ,je sais que tu as du endurer beaucoup de choses et que tu a été triste mais tu ne le seras plus maintenant je te le promet .Le docteur ,les infermiers ainsi que la vieille dame restèrent sans dire un mot devant ces retrouvailles si émouvants.Quant à moi j'étais plus contente que jamais.Ma tristesse s'enfuia et s'envola au loin,et mon coeur souriait enfin.C'était un jour innoubliable car je savais que maintenant je serais...... enfin heureuse.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :